Les points faibles

sifflet phare
Le sifflet et le phare.


Les points faibles

Le sifflet

Le sifflet
Le plus fragile est le sifflet qui part en premier. J'ai même reçu une locomotive dans une boite polystyrène où le sifflet est parti pendant le transport.


Le phare frontal

Le phare frontal
Vient ensuite le phare frontal souvent absent.


Les attelages en plastique

Les attelages en plastique
Plus rarement il y a les attelages plastique moulés avec le châssis qui cassent.


Les guides de bielles

Les guides de bielles
A l'intérieur les guides de bielles sont aussi fragiles.


Le châssis mécanique

Le châssis mécanique
Le châssis mécanique donne des contraintes élevées à la caisse occasionnant parfois des dégâts.


Les vis de fixation

Les vis	de fixation
Enfin, pour avoir démonté nombre de machines, j'ai constaté qu'il y avait un sérieux problème avec les vis de fixation des châssis sur les caisses.
Sur les locomotives les plus vieilles, j'ai trouvé des vis en acier cadmié puis, sur les plus récentes, il y avait des vis en laiton de deux longueurs différentes (la plus longue à l'arrière).

Le sifflet
Le sifflet

Le sifflet est assurément la pièce la plus fragile de la locomotive.

Le phare frontal
Le phare frontal

Malgrès qu'il soit bien plus robuste que le sifflet, le phare frontal a rarement une durée de vie égale à celle de la machine.

Les attelages en plastique
Les attelages en plastique

L'attelage plastique a cédé.

Les guides de bielles
Les guides de bielles

Le guide de bielle (visible à droite) a cassé à gauche.

Le châssis mécanique
Le châssis mécanique

Le guide de bielle (visible à droite) a cassé à gauche.

Le châssis mécanique
Le châssis mécanique

Voici ce qui se passe trop souvent avec des vis non appropriées.